Image illustrative.
Publicité

C’est la thématique retenue pour la célébration 2017 de la Journée mondiale des Sols, à l’initiative du Partenariat mondial sur les sols. La Journée mondiale des sols est célébrée chaque année le 5 décembre afin d’attirer l’attention sur l’importance d’un sol en bonne santé et préconiser la gestion durable des ressources en sol. 

Le sol est une ressource naturelle finie. A l’échelle d’une vie humaine, il n’est pas renouvelable. Cependant, malgré le rôle essentiel que joue les sols dans les moyens de subsistance de l’homme, ceux-ci sont de plus en plus dégradés en raison de pratiques de gestion inappropriées, de la pression de la population entraînant une intensification insoutenable et une gouvernance inadéquate de cette ressource essentielle.

On connaît environ 4 000 espèces de vers de terre à l’échelle du globe et il en existerait 4 000 autres, non encore identifiées. Un gramme de sol contient plus de 10 000 espèces de bactéries. Et un sol en bon état peut contenir plusieurs espèces de vers de terre, 20 à 30 espèces d’acariens, 50 à 100 espèces d’insectes, des dizaines d’espèces de nématodes. On estime encore qu’un quart des espèces décrites (hors microflore) se trouve dans la terre.

En France, l’équivalent d’un département disparaît sous le béton tous les 7 ans. Et l’on estime que plus de 40 % des sols agricoles et 25 % de tous les sols sont dégradés à l’échelle mondiale. Selon la FAO, plus de 10 millions de personnes ont quitté leurs terres à cause de la sècheresse, la désertification, l’érosion des sols et la déforestation. Et 95% de nos aliments sont produits grâce à nos sols. L’organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a aussi indiqué que cela peut prendre jusqu’à 1000 ans pour former 1 cm de sol.

Les activités de la Journée mondiale des sols 2017 ont pour objectif de communiquer des messages sur l’importance de la qualité des sols pour la sécurité alimentaire, des écosystèmes sains et celle du bien-être humain. Une célébration qui est passée sous silence au niveau du Gabon. En espérant que l’année 2018 connaisse plus d’engouement autour de cette journée mondiale.

Avec Agences

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE