Lloyd Labouba, le Manager général du label One Musik , à sa gauche, Roméo, le frère de l'artiste Le Wise.@Durabletv
Publicité

Lloyd Labouba  dit Don Alias s’est exprimé  récemment face à la presse à Libreville pour donner sa part de vérité : « Moi aussi, j’ai fait des sorties sur les réseaux sociaux pour répondre au Wise. Mais, je me suis dit que ce n’était pas le bon canal  pour dire la vérité sur cette affaire. C’est pour cette raison que j’ai convoqué cette conférence de presse », s’est-il justifié. Faire la lumière est donc la volonté de ce dernier afin que cesse les rumeurs.

 

Pour rappel, 2014 est la date à laquelle  l’artiste slameur Tanguy Fred Ayama dit Le Wise, médaillé de bronze au championnat du monde  de slam en France avait été contacté par les services de la présidence de la République par monsieur Dioumy Moubassango, sous instruction de monsieur Libane Soleman,  pour des projets de promotion des actions du président de la République.  Activité à laquelle avait consenti l’artiste la 11 août 2014 dans un restaurant de Louis, introduisant Lloyd Labouba comme son représentant Manager. Tout ceci consigné dans un procès-verbal indument signé par les personnes susmentionnées, du 28 décembre 2016.

Des allégations avaient été portées à l’endroit de son manager et également Manager général de One Musik Lloyd Labouba par le slameur Tanguy Fred Ayama.  Selon ce dernier  ‘’Don Alias’’ ne lui aurait pas remis les sous prévus pour le projet « Mon Gabon ».  Comme il l’avait lui-même dit dans sa lettre au président Ali Bongo. Lettre dans laquelle il supplie ce dernier d’intervenir pour trancher le problème. Et comme une réponse du berger à la bergère,  Lloyd Labouba a «  fait des sorties sur les réseaux sociaux pour répondre au Wise. Mais, je me suis dit que ce n’était pas le bon canon pour dire la vérité sur cette affaire. C’est pour cette raison que j’ai convoqué cette conférence de presse ce 7 octobre ». Selon ses dires, le conflit aurait ses origines sur l’argent  des vidéos produites (9 vidéos pour chacune des provinces). Cela parce que le Wise a été instrumentalisé par des personnes anonymes qui auraient voulu faire dans la récupération de cette histoire, « Elles lui ont dit qu’il y a beaucoup d’argent et que nous lui aurions caché. Elles allaient le conduire à la source », dixit Don Alias.

Lloyd Labouba se défend d’être un escroc, il ne l’a jamais été et ne le sera jamais. « Le Wise a bel et bien reçu l’intégralité de son argent de manière successive ; 11 millions, 10 millions, 10 millions et 5 millions un total de 36 millions. Plus les 25 millions de reliquat reçu il n’y a pas longtemps, comme cela est répertorié sur ce procès-verbal. Et toutes ces accusations sont fausses, je tiens à le préciser, cela ne sert pas le pays tout entier », a-t-il declaré. Il a même entamé une procédure judicaire qu’il a interrompu suite à la médiation familiale, et sa hauteur d’esprit.

Tout ceci a été corroboré par le frère cadet de l’artiste Roméo Diamabissa : « La famille a dit que les deux sont frères, des amis d’enfance il n’y a donc pas de problème. Tout doit se terminer comme ça commencé », a-t-il dit. Roméo a également dit qu’il était depuis le début, il sait tout ce qu’il s’est passé, son aîné a été manipulé. Il a terminé en confirmant que sa présence à cette conférence de presse est le fruit d’une entente avec son frère : « Le Wise sait que je suis là. Il m’a donné l’autorisation de le représenter ».

« Il est nécessaire de retenir que personne n’a de dette en vers le Wise concernant le projet (Mon Gabon). Les personnes qui vont continuer à nous diffamer seront poursuivis en justice », a martelé Lioyd Labouba dit Don Alias.

DTV OCTOBRE 2017

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE