Une phase de démonstration des apprentis éco-gardes.@ANPN
Publicité

Le Parc national de la Lopé dans la province de l’Ogooué-Ivindo, avec une superficie de 4970 km², représentatif des écosystèmes forestiers gabonais et de sa biodiversité, n’est surveillée que par une dizaine d’éco gardes. C’est dans cette optique, que l’ANPN, soucieuse de préserver l’intégrité de ce Parc  et avec l’appui du programme ECOFAC_6, financé par l’Union-Européenne, a formé 42 apprentis éco gardes et recruté que 25 après un mois de formation.

Le but de la formation était d’acquérir la discipline militaire et le savoir d’un éco-garde : « Connaissance des outils de navigation (carte, boussole, Delorme et GPS) ; Aptitudes à vivre en forêt ; Reconnaissance des signes des animaux et humains ; Choix de sites de camping et érection de camps ; Mise en œuvre des premiers secours et  Communication avec la Centrale ou la base ».

Le 20 Novembre dernier  au Parc national (PN) de la Lopé, au sein du Complexe Éducatif Docteur Alphonse MANKANGA MISSANDZOU (CEDAMM), Centre de formation de WCS, s’est déroulée la cérémonie de remise d’attestations aux apprentis éco gardes, en présence des autorités de la préfecture de la Lopé, de l’Ambassadeur de l’Union Européenne, du Secrétaire Exécutif (SE) de l’ANPN, du Directeur Général du WCS, du Directeur Technique de l’ANPN et Coordonnateur Général de la formation, de la Directrice des Ressources Humaines, du Coordonnateur du projet ECOFAC6, des formateurs et des parents des impétrants.

une vue des officiels à la cérémonie de remise d'attestations.@ANPN
Une vue des officiels à la cérémonie de remise d’attestations.@ANPN

Pour l’occasion, l’Ambassadeur, Chef de Délégation de l’Union-Européenne, Helmut KULITZ a  demandé aux récipiendaires d’aller de l’avant et qu’ils soient en mesure de relever tous les défis qui vont se présenter à eux. Une démonstration des savoirs acquis durant la formation a précédé la phase des discours comme le montage et le démontage de tente, les exercices militaires et une simulation de premiers secours après l’attaque en forêt par une bête.

Le parc national de la Lopé est un site protégé du Gabon, inscrit depuis 2007 sur la liste du Patrimoine mondial de l’UNESCO sous le nom de « Écosystème et paysage culturel relique de Lopé-Okanda ». Il est qualifié de mixte car il est remarquable pour sa forêt ainsi que pour ses vestiges de cultures passées. Il fait partie du programme forêt du patrimoine mondial.

DTV avec ANPN

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE