Publicité

La phase de vote se clôturera le 19 Octobre 2016 prochain. Et c’est parce que la voix des internautes comptera dans le décompte final du 4 novembre prochain que  les adeptes des sonorités blues et afro-jazz sont invités à soutenir leur digne représentante. La candidate qui a la particularité de représenter le Gabon et le Mali avec les titres « Koule » et « Bamakool »! Retour sur le parcours de l’artiste.

Celle qu’il faudra aller voter sur la plateforme dédiée pour l’occasion (http://www.prixdecouvertes.com/fr/vote) est née en 1982 à Libreville au Gabon où elle a grandi avant de s’installer au Mali en 2005 pour poursuivre ses études de microbiologie. En 2007, elle conquiert le public malien et africain lors de la première édition de Case Sanga, émission de télé-réalité musicale diffusée sur la chaine panafricaine Africable, dont elle remporte la seconde place.

Elle prête sa voix dans la comédie musicale Kirikou & Karaba et s’illustre sur scène et en studio comme choriste aux côtés d’artistes de renom tels que Matthieu Chedid, Salif Keita, Oumou Sangaré, Cheick Tidiane Seck, Tiken Jah Fakoly, Danakil ou Dee Dee Bridge Water… Parallèlement, elle présente pendant quatre ans l’émission culturelle hebdomadaire Artiste à la une sur Africable. Lead du groupe Bamakool Jazz entre 2011 et 2012, elle témoigne aujourd’hui son engagement dans la lutte contre les violences faites au sein du collectif les Amazones d’Afrique.

Gabonese jazz singer Pamela Badjogo on French Institute stage of the 24th edition of Jazz à Ouaga festival - Ouagadougou (Burkina Faso) - 6 may 2016

Gabonese jazz singer Pamela Badjogo on French Institute stage of the 24th edition of Jazz à Ouaga festival – Ouagadougou (Burkina Faso) – 6 may 2016

En 2014 le travail autour de son premier album « Mes couleurs », débutera véritablement. « Nous avons enregistré la première partie de l’album en France, à Paris à la section cuivre au studio X Factory, coïncidence, c’est le producteur de Tita Nzebi. Ensuite, nous sommes revenus au Mali pour reprendre l’enrégistrement en mars 2015 », a confié l’artiste. Avant d’ajouter que l’album a été en partie financé par le « kiss kiss bank bank, unn fond participaf des internautes ». Ce qui a permis de repartir en France pour mixer et masteuriser l’album. Ce dernier devait sortir en novembre 2015, « mais à cause des attentats à répétition entre la France, le Mali et le Burkina Faso, nous avons finalement attendu janvier 2016.

« Mes Couleurs » son premier album est le fruit d’une collaboration avec le musicien multi-instrumentiste et arrangeur français Manjul. Cet opus nous plonge dans un univers résolument afro-jazz. De son timbre grave et chaleureux, Pamela nous fait vibrer au fil de 11 titres dans lesquels elle jongle avec le français, l’anglais, le bambara ou le bakaningui, sa langue maternelle. C’est le cas dans Koulé, une chanson rythmée et entraînante où l’artiste demande aux jeunes femmes de faire attention à tout ce qui brille, ce n’est pas toujours de l’or.  Et dans Bô, interprétation d’une berceuse que lui chantait sa mère. « Mes couleurs » est l’occasion de livrer, avec beaucoup d’émotion un véritable témoignage de vie dévoilant la richesse de ses rencontres et de ses influences. Le titre Bamakool en est d’ailleurs l’un des parfaits exemples de ces influences, une chanson afrobeat qui  à l’image du caractère cosmopolite de Bamako.

Le jury présidé par Kery James se réunira le 4 Novembre 2016. La voix du public qui désignera l’artiste favori des internautes, s’ajoutera aux votes du jury.

DTV Octobre 2016

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE