Publicité

Incontestablement, le spectacle du  29 juillet dernier  comptant pour la 4e édition du Festival International de l’Humour Africain (FIHA) a ramené du monde au Prytanée militaire de Libreville. Tous les artistes nationaux et internationaux  annoncés ont répondu à l’appel d’Omar Défunzu Onguengué, directeur de ce festival. La fausse note qui a failli gâcher la fête, c’est la qualité sonore déployée dans ce gymnase qui a la mauvaise réputation d’avoir l’écho.

Ils sont venus nombreux au Prytanée militaire de Libreville pour partager des moments exceptionnels avec les stars locales et internationales. Deux faits essentiels et surtout remarquables ont été relevés, à savoir  la mauvaise sonorisation de la salle et l’annulation de la prestation de l’humoriste international ivoirien et parrain du festival Digbeu Cravate. Ces deux raisons ont quelque peu ruiné le plaisir du public venu assez nombreux partager cet instant d’humour avec les stars invitées. En effet, la star Digbeu a une fois encore fustigé le manque de considération que les autorités ont à l’égard de la culture en général et l’humour en particulier:‹‹ On ne peut pas être ministre de la culture si on n’est pas un homme de culture.›› il n’y a pas de raison qu’un aussi bon pays comme le Gabon n’aie pas de salle dédié à de telles manifestations. L’annulation de la prestation de Digbeu Cravate pour la mauvaise qualité sonore a ruiné d’une certaine manière le spectacle du public.

 IMG_0883 (2) (Copier)L’Ivoirien Digbeu Cravate et la camerounaise Charlotte Ntamack sur la scène du Prytanée militaire

Toutefois, les humoristes Charlotte Ntamack, Oualas, Manitu et compagnie, les artistes venus de la RDC Abelle et Ronsia, Diboty, Zaef le Taximan, Yann Koko, le groupe Sourire à côté et bien d’autres ont accepté de prester dans ces conditions difficiles. Cela d’autant plus que le public n’hésitait pas à manifester son mécontentement face au désagrément. En effet, hormis les places VIP sur l’aire de jeu du gymnase, dans les gradins, les spectateurs ne recevaient pas le son. Du coup, ils avaient du mal à suivre tout ce qui se disait sur la scène où tous les humoristes faisaient des prestations remarquables aussi bien dans le traitement des thématiques que l’occupation de la scène. En un mot, ils étaient irréprochables.

IMG_0919 (2) (Copier)Prestation le duo Manitou et Kiri Kara très apprécié par le public

Pour certains responsables de l’organisation, la faute reviendrait en grande partie à l’entreprise louée pour sonoriser le gymnase. Selon eux, elle n’a pas eu le temps de tester la portée du son. Ayant pris du retard dans l’installation de son matériel, le public l’a surprise dans la mise en place à 20h42min, obliger de faire dans la précipitation afin de tenir dans les délais requis pour l’occupation du gymnase. Nombreux des spectateurs déçus, demandaient d’être remboursé pour n’avoir pas pu jouir entièrement du spectacle.

 IMG_0838 (2) (Copier)Une vue du public venu au gymnase du Prytanée militaire le 29 juillet dernier

Par ailleurs, à côté de ce désagrément, le comité d’organisation a récompensé les partenaires stratégiques de cette 4e édition avec des trophées. Le 28 juillet déjà à Evasion 2000, le comité avait remis des présents aux gagnants du Prix Jeunes Talents. Il s’agit pour cette année de Mariama dans la catégorie Féminin et Varney Barney dans la catégorie Masculin. Les deux participeront à la prochaine saison du Parlement du Rire à Abidjan.  La problématique d’une véritable salle de spectacle reste d’actualité au Gabon.

DTV Juillet 2016

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE