Publicité

En réaction à la publication de la programmation pluriannuelle de l’énergie, le Réseau Action Climat a exprimé son inquiétude dans un communiqué de presse récemment publié.

La programmation pluriannuelle de l’énergie vient d’être publiée au JO. Ce document doit décliner les objectifs de la loi sur la transition énergétique jusqu’à 2023. S’il propose une évolution ambitieuse des énergies renouvelables, il fait l’impasse sur le nucléaire, se contentant de demander à EDF d’établir un plan stratégique compatible avec l’atteinte de 50 % de nucléaire dans la production d’électricité en 2025.

Pour Anne Bringault, coordinatrice sur la transition énergétique pour le CLER et le Réseau Action Climat : « Le gouvernement, en refusant de traiter la question de l’évolution du parc nucléaire vieillissant, met en péril le développement des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. La transition énergétique tant vantée pendant la COP21 et ses dizaines de milliers d’emplois ne semblent plus être à l’ordre du jour. »

Avec RAC France

Publicité

LAISSER UN COMMENTAIRE