Faune : le lion revient dans la savane gabonaise

0
Image du jeune lion photographié par l'équipe de chercheur dans le parc national des plateaux batékés dans le Sud-Est du pays (Léconi)

L’Agence Nationale des Parcs Nationaux (ANPN) et l’ONG Panthera pour la survie du lion au Gabon ont annoncé la réapparition d’un lion au Gabon. Il n’y avait plus de lions au Gabon depuis l’abattage d’un dernier mâle au milieu des années 90. Mais en 2015, après environ 20 ans de disparition, des images de l’animal, un jeune mâle, ont été prises grâce à des pièges photographiques installés dans le Parc National des Plateaux Batéké, au Sud-Est du Gabon. L’information a été rendu publique sur le compte Facebook officiel de l’ANPN.

 

Le Gabon ne comptait plus de lion sauvage depuis 1995, après qu’un couple de lions avait été repéré au sud de Léconi (Haut-Ogooué), dont le mâle avait été tué par un agent des Eaux et Forêts, plus aucune présence de lion n’avait été signalée au Gabon depuis. Les recherches assidues menées entre 2001 et 2003 et la découverte, en septembre 2004, de plusieurs empreintes assimilables à celles du félin n’ont pas permis de certifier la présence de lion au Gabon.

C’est dans le cadre d’un partenariat avec l’Agence nationale des parcs nationaux (ANPN) que la chercheuse à l’Institut Max Planck, Ivonne Kienast, veut croire en la présence de lions au Gabon. «La découverte du lion, et le fait qu’on y a participé est tout simplement incroyable», a-t-elle confié, de poursuivre: «Les projets de conservation portent leurs fruits». Selon elle, après 20 ans, il serait temps d’intensifier les recherches afin d’être définitivement fixé sur l’existence ou non d’autres individus.

Une vue du jeune lion se déplaçant pendant la nuit dans le parc.

C’est un nouveau tournant pour l’histoire de la biodiversité, de la revalorisation écologique, de la valorisation touristique du Gabon et aujourd’hui l’ANPN et Panthera continuent de l’étudier avant d’évaluer la possibilité de repeupler le Gabon de ses lions. L’animal, un mâle solitaire qui a été filmé trois fois depuis janvier par des caméras installées à l’origine pour une étude sur les chimpanzés dans le parc national des plateaux Batéké, dans le sud-est du pays.

« Au départ, je n’arrivais pas à le croire », a déclaré à Libreville le docteur Philipp Henschel, coordinateur d’un programme de recensement des lions pour l’ONG Panthera. « Et puis je me suis rendu sur place pour poser d’autres caméras, dans l’espoir qu’il y ait d’autres lions. »

Mais ce jeune mâle qui a récemment été observé, dans le parc national des plateaux Batéké, dans le sud-est du pays suscite quelques interrogations sur cette réapparition. Quel âge aurait-il ? Serait-il venu du Congo voisin ? Pour l’instant il n’y a aucune information précise sur les véritables origines de ce félin.

GM/DTV 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
19 + 8 =