Ambassadeurs du FIDA le couple Elba désormais engagés contre le changement climatique et pour l’alimentation en Afrique

0

Le britannique Idris Elba et son épouse, Sabrina Dhowre Elba, sensibles aux questions du changement climatique et ambassadeurs du Fonds de développement agricole des Nations Unies (FIDA), s’engagent apporter leur modeste contribution dans de solutions durables précisément dans le secteur de l’agroalimentaire tel qu’ils l’ont confié au nouveau podcast de BBC Radio 5 Live «What Planet Are We On?».

 

Le changement climatique est souvent considéré comme un problème si important qu’il doit être abordé seulement par les décideurs. Mais le couple estime que chaque personne peut y jouer un rôle.

Sabrina Elba affirme qu’il y a une méthode, il y a des étapes. Il ne s’agit pas simplement de dire : « le monde est en feu », dit-elle. Pour elle, il existe des solutions et il s’agit de déterminer quelles sont ces solutions et comment chacun peut jouer un rôle, car nous savons que chaque personne peut faire la différence. « Il est si facile de se sentir désespéré quand on entend tout ce bruit d’alarmisme, mais les gens peuvent apporter un changement, chaque individu. »

Le podcast de BBC en 10 parties explore les problèmes et les solutions liés au changement climatiques. Le couple figure dans un épisode qui examine l’impact du changement climatique sur nos systèmes alimentaires au niveau mondial. Idris Elba souhaite utiliser sa plate-forme pour « faire la lumière », sur les personnes les plus touchées par le réchauffement climatique.

Les voix ne manquent pas pour parler du changement climatique et de contribuer au débat sur la question mais il n’y a pas beaucoup de visibilité pour les gens qui n’ont pas grand-chose du tout et qui souffrent encore du changement climatique. Nous considérons les petits agriculteurs comme n’ayant aucun lien avec nous, quelque part au Sahara, mais cette chaîne alimentaire nous relie tous“, explique-t-il. Et ajoute que, l’effet n’est pas apparent maintenant, mais il le sera massivement.

Les deux époux sont les ambassadeurs du Fonds international de développement agricole (FIDA) des Nations Unies. Certains des projets du FIDA visent à rendre la production alimentaire plus résiliente aux effets du changement climatique. Ils testent des technologies d’adaptation au climat telles que la collecte des eaux de pluie et l’irrigation.

Sabrina souligne qu’Idris et elles ont une forte passion pour les questions environnementales et qu’ils souhaitent prendre soin de la planète pour les générations à venir. « Nous venons de nous marier. Je veux avoir des enfants un jour et je veux les amener dans un monde qui ne serait pas détruit dans les années à venir », déclare-t-elle.

C’est leur sens de la responsabilité qui les a conduit à rechercher des programmes qui aident les Africains touchés par le changement climatique. L’année dernière, ils se sont rendus en Sierra Leone pour rencontrer des agriculteurs touchés par l’épidémie d’Ebola. “Ces agriculteurs causent probablement moins le changement climatique, mais sont pourtant les plus touchés“, estime Sabrina.

« Cette demande, que nous avons vue monter avec la pandémie, a toujours été une demande presque irréelle. Le gaspillage alimentaire n’est pas un secret en Occident et au Nord ».

Parlant de la façon dont il aimerait voir le monde changer, Idris ajoute : « Mon fils a six ans et je veux qu’il sache que papa est allé en Sierra Leone pour étudier l’agriculture. Qu’est-ce que l’agriculture, papa ?  Eh bien, c’est une façon de cultiver de la nourriture. C’est une façon de prendre soin de notre monde. Et si nous prenons soin de notre monde, cela nous ravitaillera ».

« Cette façon de faire c’est quelque chose que nous devrions laisser à la prochaine génération. Même si ce n’est tout simplement pas tout le monde qui va être un grand agriculteur, il est important de comprendre la chaîne et de l’approvisionnement alimentaire. C’est vraiment important », a-t-il conclu.

GM/DTV2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
38 ⁄ 19 =