Audit de la dette publique intérieure : ce que Dieudonné Minlama préconise

0

Dans un communiqué publié récemment autour de la Taskforce sur la dette intérieure, le président d’Ensemble pour la République préconise de définir les responsabilités et faire appliquer la loi. Pour lui, les entreprises qui n’ont pas travaillé mais qui réclament de l’argent à l’État doivent être poursuivies en justice. Retour sur sa déclaration intégrale.

 

” Je salue la diligence de la Taskforce qui a permis d’empêcher le paiement de 241 milliards de Francs cfa injustifiés de la dette intérieure, soit un peu plus de 70 % des sommes réclamées.

Toutefois, pour plus de transparence dans la gestion des deniers publics et la manifestation de la Justice, j’exige des autorités la publication de la liste des entreprises concernées et l’engagement des poursuites judiciaires à leur encontre.

Aussi , au regard de l’ampleur de la corruption et son impact négatif dans le développement du pays, et pour l’amélioration des conditions de vie de nos compatriotes , je demande à la Présidence de la République de renforcer les procédures de passation des marchés publics et de suivi dans la mise en œuvre .

Le développement du Gabon et l’amélioration des conditions de vie de nos compatriotes passent par la capacité des autorités à œuvrer sans relâche pour atteindre l’objectif ‘’zéro impunité’’.

 

GM/DTV2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
17 × 14 =