‘’Café Alanga’’ : La Caistab fait la promotion du ‘’Made in Gabon’’

0

Dans le cadre de la valorisation de la terre et la transformation locale de la matière premier, la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab) a défini une feuille de route appropriée pour la promotion du café Alanga.

 

En effet, après une première réhabilitation entre 2007 et 2012, la Caistab a réorienté sa stratégie en 2018, pour à la fois, assurer la pérennité de ce patrimoine national par des investissements productifs, et promouvoir ce terroir d’exception par la transformation.

L’autre aspect développé par la Caistab à travers ce produit ‘’Made in Gabon’’ pour  valoriser les terres agricoles du pays, consiste en la création de plusieurs emplois agricoles.

Aussi, la commercialisation et la promotion de ce café procèdent de la volonté du gouvernement, de créer une émulation chez les planteurs, pour qu’à terme, ils puissent créer plus de valeur dans l’exploitation de leurs plantations à travers la transformation de leur production.

Le Café Alanga se veut un café gourmet dit d’exception. Première marque du Label, ‘’Café du Gabon’’, il a reçu le 24 octobre 2018, le ‘’Prix Gourmet Or’’ dans la catégorie ‘’Rond Equilibré’’, à Paris (France) lors de la quatrième édition du Concours International des cafés torréfiés à l’origine par l’Agence de valorisation des produits agricoles (AVPA).

Produit fini, ce café se présente sous trois formes (capsules, grain, moulu) avec deux variantes (intense, doux), afin de proposer aux amateurs de café différentes manières d’en apprécier les saveurs.

Enfin, la Caistab mise sur les investisseurs nationaux et internationaux pour la pérennité du projet. Elle sollicite également les bailleurs de fonds pour la redynamisation de la filière. Dans ce droit fil, la vulgarisation de la logique de transformation du café auprès des planteurs ainsi que le renforcement des moyens logistiques pour améliorer la productivité restent également de mise.

Créé en juin 1982, le bloc agro-industriel de Café d’Alanga, dans la province du Haut-Ogooué devrait jouer un rôle majeur, dans le processus de diversification de l’économie gabonaise, notamment dans le secteur agricole.

 

BG/DTV2020

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
3 + 14 =