CEEAC : un siège en phase avec ses ambitions

0

Il y a quelques jours le ministre des Affaires Etrangères, Alain Claude Bilie-By-Nze a procédé à la remise des clés du nouveau siège devant abriter l’ensemble désormais des bureaux de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC).  Cette remise de siège fait suite à la promesse du Chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba président en exercice de la CEEAC. Un siège en phase avec les objectifs, et les nouvelles ambitions avec la communauté.

 

En juin dernier 2019, le Gabon abritait le conseil des ministres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) autour de la phase deux de la réforme institutionnelle. Au terme de ce conseil des ministres, le président en exercice de ladite communauté, Ali Bongo Ondimba avait fait la promesse d’offrir à l’institution un siège digne d’elle.

Cette remise officielle de remise des clés du siège est la traduction en acte de la promesse du président en exercice la communauté économique des Etats de l’Afrique centrale de doter l’institution communautaire de locaux suffisamment représentation représentatif. Un acte de portée historique et symbolique selon les deux parties. Et qui replace la CEEAC dans une trajectoire ambitieuse « pour notre intégration régionale ». Un acte qui a été rendu possible par l’ensemble de l’administration présidentielle, au ministère de l’économie et des services du trésor.

Le Secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-Mi, heureux de recevoir la clé de ses nouveaux locaux par le ministre des Affaires étrangères, s’est dit reconnaissant envers la République gabonaise et même envers les partenaires avec lesquelles elle travaille.

Le secrétaire général de la CEEAC, Ahmad Allam-Mi recevant les clés du nouveau siège des mains du ministre des Affaires Etrangères, Alain-Claude Bilie-By-Nze.

« Permettez-moi au nom de la communauté et au mien nom propre de saluer et de rendre un vibrant hommage à son excellence, Ali Bongo président de la République gabonaise chef de l’Etat et président en exercice de la CEEAC  pour ce geste fort et de portée historique qui restera gravée dans la mémoire de la communauté ».

C’est dans un contexte de profonde mutations tant pour l’Union Africaine que cette institution régionale que c’est faite la remise de ce nouveau siège. Rappelons aussi qu’aux mois de juin et de juillet dernier, les réunions ministérielles du comité de pilotage de la réforme institutionnelle de la CEEAC. Des réunions qui ont permis de valider les projets des textes devant régir notre future   communauté. La date 21 août 2019 immortalise et traduit l’encrage du Gabon, aux idéaux portées par nos pères fondateurs de notre communauté à travers le traité du 18 avril 1983. De même que sa disponibilité à honorer les engagements découlant de la décision de la conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de la CEEAC tenue à Brazzaville le 18 décembre 1984 et qui a choisi d’établir son siège à Libreville.

« Monsieur le secrétaire,  l’édifice que nous livrons ce jour se situant dans une artère qui abrite les institutions parlementaires gabonaises, la primature, plusieurs ministères, l’hôtel de ville de Libreville, les ambassades, la direction générale de la BEAC, témoigne de l’engagement du Gabon à œuvrer en faveur d’une institution plus en phase avec ses ambitions », a soutenu Alain-Claude Bilie-By-Nze ministre des Affaires Etrangères.

GM/DTV2109

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
25 − 7 =