CHE : quinquagénaire agressée par un éléphant à Cache-Hillaire 

0

Les conflits hommes-faunes continuent de faire son lot de victimes. Ce 27 juillet une femme Yolande Mboumba âgée d’une cinquantaine d’années a été grièvement blessée par un éléphant qui s’était introduit dans son champ. Elle a été transportée d’urgence sur Libreville.

 

Selon les témoignages recueillis auprès des habitants de ce village, le drame se serait sur la nationale une route dans le département du Como-Kango au village Cache-Hillaire. En effet, ce mardi 27 juillet à10h du matin, Yolande Mboumba, appelé affectueusement maman Yoyo ui se rendait à sa plantation à moins d’un kilomètre du village s’est vu attaquer par un éléphant après que celui-ci l’ait suprise dans le champ.

La quinquagénaire a été brutalement attaquer et blessée par les coups des défenses reçus de l’animal qui était visiblement énervé par la présence de la dame dans la plantation. L’a trainant au sol. Elle ne sera secourue que par les voisins du champ d’à côté. Leur intervention qui s’est faite à la suite des cris que poussait la femme dans son champ. Ils vont réussir à éloigner l’animal des lieux.

Selon l’époux de la victime déplore beaucoup ce qui est arrivé à sa femme, celle-ci a été tout d’abord conduite d’urgence au Centre de santé de Kango avant d’être acheminée sur la capitale Libreville, précisément au CHU d’Owendo. L’époux qui salue la conduite du préfet de ce département du Como-Kango pour avoir fourni le carburant pour l’ambulance afin que son épouse soit conduite à Libreville ainsi que la somme de 10 mille francs CFA pour les éventuels déplacements une fois sur place.

Cependant ce dernier demande une seule chose aux autorités, c’est que leur soit remis des minissions afin de se défendre face aux pachydermes. ” L’essentiel est que les Eaux et Forêts nous donner les balles pour qu’on tué les éléphants. Parce qu’ils viennent jusqu’à la maison, à zéro mètre. Il agresse ma femme. Heureusement qu’il ne l’a pas piétiné. S’il piétiné, je ne devrais plus avoir de femme. Ma seule déclaration, je veux qu’on nous donne les balles” s’est exprimé le mari de la victime indigné.

Outre cela, une note de soulagement subsiste, la victime est dans un état stable selon les informations recueillies auprès des proches de la victime, son pronostic vital n’est pas engagé.

Pour sa l’Association des jeunes chrétiens de Cache-Hillaire (AJCCH) en appelent à toutes les autorités compétentes de bien vouloir prendre des mesures urgentes pour éloigner ces pachydermes qui “pourrissent la vie de nos parents au village. Au cas contraire une grève va être soulevée.

 

GM/DTV2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 + 18 =