Conférence sur le commerce illicite d’espèces sauvages : Ali Bongo en défenseur Inlassable

0

Ali Bongo Ondimba, a pris part le jeudi 11 octobre dernier à la Conférence de Londres sur le commerce illicite d’espèces sauvages et à I‘Initiative pour la protection des éléphants. Ladite  rencontre était organisée par le ministère de l’Environnement, de l’Alimentation et des Affaires rurales du Royaume-Uni, le ministère des Affaires étrangères et du Commonwealth et le ministère du Développement international.

 

C’est aux côtés de ses pairs ougandais et botswanais que le chef de l’Etat a lancé un appel à l’action et à la coopération entre les acteurs afin de lutter efficacement contre ce fléau qu’est le braconnage. Tout en rappelant que les enjeux de cette lutte ne sont pas exclusivement d’ordre environnemental et économique, il a attiré l’attention des panélistes sur l’aspect sécuritaire de cette pratique au service du terrorisme.

A l’initiative du gouvernement du Royaume-Uni, cette rencontre de Londres sur la préservation de l’environnement est la deuxième du genre à laquelle prend part le chef de l’Etat au vu de son engagement dans la lutte pour la sauvegarde de la faune et de la flore.

En marge de cette conférence, Ali Bongo Ondimba a présidé en présence du Duc de Cambridge, le prince William, la rencontre de haut niveau de l’Initiative sur la protection des éléphants. L’adoption d’une stratégie de financement pour lutter contre le braconnage, ainsi que la signature entre le Gabon et les Etats-Unis d’un accord pour la formation de l’unité spéciale anti-braconnage de l’Agence nationale de protection de la nature ont été les principaux enjeux de cette importante rencontre.

Par ailleurs, Ali Bongo Ondimba a été invité au Parlement de Westminster par le président de l’Union interparlementaire du Royaume-Uni et député du Parti Conservateur, Nigel Evans. Occasion pour le Président de la République d’exhorter l’ensemble des parlementaires à s’unir et soutenir les pays africains dans la lutte contre le braconnage.

 

Avec Mediapart

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
29 − 16 =