Culture : le Clac de Ntoum reprend ses activités

0

Après près de 5 ans de fermeture pour des raisons de crise de gestion, le Centre de lecture et d’animation culturelle (Clac) de Ntoum a été réouvert au public au cours d’une cérémonie officielle qui s’est déroulée ce 8 novembre 2019 dans ladite ville. Une reprise des activités qui s’est faite grâce à l’appui technique du Bureau régional pour l’Afrique centrale (BRAC-OIF) et celui du ministère de l’Education nationale.

 

Entre 2014 et 2015 le Clac de Ntoum a connu un dysfonctionnement, causé par une mauvaise gestion qui a fait en sorte que cette entité ait due arrêter ses activités ce durant près de 5 ans. Une période assez mal vécue par les populations en générale, les élèves en particulier. Les Clacs sont des outils essentiels pour l’essor intellectuel, sa  réouverture était nécessaire. La signature d’un protocole d’accord avec le ministère de l’Education national l’illustre bien.

Signature du protocolee d’accord entre le ministère de l’Education et la Marie de Ntoum.

Le Clac de la ville Ntoum est le premier implanté au Gabon sur les 10 existants à  l’heure actuelle sur le territore. Il a été mis en place en 1993. En 2005, il a été le premier et ce jusqu’à ce jour le seul des 10 à accueillir un Secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) en la personne d’Abdou Douif. Et aujourd’hui, cela été l’occasion d’accueillir à nouveau un haut responsable de l’OIF en la personne du directeur du Bureau régional pour l’Afrique centrale (BRAC-OIF), Boubacar Noumansana. « Heureux et fiers d’être avec vous, parce que depuis ma nomination en novembre 2014 comme directeur du  Bureau régional l’OIF, j’ai enfin l’occasion de pouvoir visiter le Clac de Ntoum » a précisé Boubacar Noumansana.

Le Clac a reçu de la part du BRAC-OIF un don didactique et ludique, « Les centre de lecture et d’animation culturelle sont font également la promotion des talents de tout. Je suis particulièrement honoré de vous remettre cette dotation à titre symbolique » s’est satisfait le directeur du BRAC-OIF.

Le Maire de la ville de Ntoum, Juste Parfait Biyogo B’otogo recevant un don de matériels des mains du directeur du Bureau régional de l’OIF, Boubacr Noumansana.

Le maire de la ville, Juste Parfait Biyogo B’otogo a salué la reprise des activités. Il n’a pas caché sa satisfaction à l’égard du don. Et, il a souligné aux animateurs, aux récipiendaires l’importance d’en prendre soin, « Je constate qu’il y a pas mal d’ouvrage utilisés par nos apprenants. De ce point de vue, je ne pourrais que vous demandez d’en faire bon usage car ce n’est pas tous le temps qu’on a la chance d’avoir des dons. Et le fait de les conserver bien, fera en sorte que le donateur puisse à nouveau penser à vous ».

L’animateur principal du Clac de Ntoum, Norbert Ella Ondo a dit être heureux de cette reprise des activités, lui qui est un ancien bénéficière des activités de ce Clac, alors qu’il n’était qu’élève au Lycée de Ntoum. Dotée d’une bibliothèque et d’une salle polyvalente, Norbert Ella Ondo invite tout le monde à faire vivre cet endroit.

«Nous avons la possibilité d’organiser des conférences, des ateliers ou les accueillir. Donc, une association, une ONG, un établissement scolaire, une administration on les invite à travailler en partenariat avec nous. Une association qui a une activité elle peut venir nous voir, une école qui a une cérémonie peut venir nous emprunter des jeux. Mais nous signons une décharge pour permettre la traçabilité et nous les restituer juste après », a-t-il déclaré. L’abonnement au Clac est gratuit pour tout le monde. C’est, ce mardi 12 novembre 2019 que l’ouverture effective aura lieu.

GM/DTV2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
27 − 6 =