Dégradation des écosystèmes: L’Afrique perd annuellement 68 milliards de dollars

0

Selon les données révélées à l’occasion de la septième session extraordinaire de la Conférence ministérielle africaine sur l’environnement (CMAE) qui se déroule actuellement à Nairobi au Kenya, ces dommages environnementaux affecteraient également la capacité du continent à assurer ses besoins alimentaires.

 

Plus de 6 millions de tonnes de récoltes céréalières potentielles pouvant nourrir environ 31 millions d’Africains seraient donc perdues chaque année.

La nouvelle session de la CMAE devrait examiner les principales questions qui animeront les débats lors de la quatrième Assemblée des Nations unies pour l’environnement (UNEA-4) et devrait permettre de définir l’approche commune des pays du continent, en ce qui concerne leur participation à l’événement.

« La conférence se concentrera sur la manière dont les défis environnementaux peuvent être relevés par des solutions et des interventions innovantes et par la promotion de la consommation et de la production durables », a indiqué un communiqué du PNUE.

Notons que ladite conférence se tient à quelques semaines de la 14ème session de la Conférence des parties à la Convention des Nations unies sur la diversité biologique (UNCBD-COP14) prévue du 17 au 29 novembre à Charm el-Cheikh en Egypte, ainsi que de la 24e session de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC-COP24) qui se tiendra à Katowice en Pologne, plus tard dans l’année.

 

Avec ONU Environnement

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
2 × 29 =