Développement durable : ERAMET Gabon y met un point d’honneur

0
Une machine en plein travaux de réhabilitation de la rivière Moulili en aval.

La section ERAMET au Gabon met un accent particulier au développement durable dans la région où elle est implantée dans le pays et cela à travers plusieurs actions qu’elle met en place dans le respect en la matière.

 

C’est depuis 2010 que l’entreprise a mis en place un programme de réhabilitation de la rivière  Moulili par extraction des ultrafins déposées en val de la rivière de la mine. Selon son représentant général, Bruno Faour, plus de 13 millions de tonnes de sédiments manganésifères ont été excavées et recyclées. « Ces opérations se réalisent dans le strict respect du Plan de Gestion Environnemental et Social établi à la suite de l’étude d’impact de ces travaux », assure Bruno Faour.

Dans un esprit de transparence et de dialogue, la Comilog a également organisé en 2014 un séminaire de réflexion consacré à la réhabilitation du segment aval de la rivière en val. Ce séminaire avait rassemblé l’ensemble des parties prenantes (autorités, société civile, ONG, scientifiques) et avait permis de définir un consensus et des recommandations pour ce segment aval et qui par la suite avait été proposés aux autorités de tutelle. Ce qui constitue une première au  Gabon en terme d’opération de concertation affirme le représentant général, « Les travaux convenus à l’issu de ce séminaire ont pu démarrer en 2017 et se poursuivront dans les prochaines années ».

Outre cela, ERAMET Gabon est très investi dans le Parc animalier de la Lékédi qui couvre 1400ha. C’est également l’une des réponses de son groupe à la problématique du développement durable. Sa construction et son exploitation sont financées par la Comilog et il est administré par la filiale d’Exploitation du Parc de la Lékidi (SODEPAL).

Avec Economie Gabon

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
10 × 13 =