Finale “Ma thèse en 180 secondes” : Elina Maroussia Ango va représenter le Gabon au Canada

0

La 4ème édition de la finale du concours “M’a Thèse en 180 secondes” s’est tenue ce jeudi 16 juin 2022 à l’institut français du Gabon. Avec l’organisation de cette 4ème édition, le Campus numérique francophone de Libreville (CNFL) poursuit son bon nombre de chemin aux côtés de ces différents partenaires que sont l’université Omar Bongo, ST Digital, l’Institut français du Gabon, le REPAC,JVF, et bien d’autres.

 

L’objectif de cette finale de la 4ème édition du concours “Ma Thèse en 180 secondes” était de désigner lauréat gabonais qui va représenter le pays à la finale internationale qui se tiendra au Canada en octobre prochain. Et il a été atteint malgré le nombre restreint des candidats. De son côté le public était au rendez-vous et a bien réagi pendant la manifestation.

Soutenir l’éducation et la recherche scientifique fait partie des missions régaliennes de l’organisation internationale de la francophonie (OIF). Ce qui explique le soutien de ce concours par l’OIF depuis son lancement. ” Nous encourageons les impétrants en offrant un prix à l’un des gagnants. Nous sommes très ravi aujourd’hui de ce résultat au regard de la prestance du candidat, notamment la dame, la candidat lauréate qui a présenté en 3 minutes l’essentiel de sa thèse “, a expliqué Kanel Engandja-Ngoulou représentant, Alphonse Waguena représentant de l’OIF Afrique Centrale (REPAC).

La lauréate a tenu à remercier l’AUF pour sa vulgarisation des jeunes doctorants gabonais par le biais de ce concours ma thèse en 180 secondes. ” Aujourd’hui ma joie, elle est grande d’être lauréate de ce concours et surtout d’avoir participé au milieu de d’autres doctorants qui sont venus parler de leurs thématiques qui sont pertinentes et aussi prometteuses. Ma joie l’est grande de représenter le Gabon à l’international, précisément au Canada. J’espère revenir avec la coupe pour montrer qu’au Gabon qu’il y a des doctorants valeureux “, a précisé la lauréate Elina Maroussia Ango.

La prochaine étape consistera à préparer mieux la lauréate compte tenu de ce qui a constaté parce que de l’autre côté les adversaires sont préparés par des professionnels.

Nous de notre côté, pour mettre les chances au Gabon, nous allons l’encadrer du mieux qu’on pourra et faire en sorte qu’elle puisse prendre l’avion avec toute l’assurance et pourquoi pas rempoter ce tournoi de vulgarisation de la science “, a assuré, Joseph Indjedjet, le représentant du bureau de l’Agence universitaire de la francophonie (AUF) au Gabon.

Ce concours est à encourager car au-delà de mettre les doctorants en compétition , il réveille et favorise la cherche dans notre pays.

 

GM/DTV20202

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
27 − 4 =