Foresterie urbaine : Christian Abessolo pense au reboisement d’Oyem

0

La foresterie urbaine a été au centre des débats des villes et collectivités de l’Afrique Centrale (AVCAC), dont la rencontre s’est tenue à Libreville les 27 et 28 septembre en cours. Cela a été l’occasion pour le maire de la ville d’Oyem, Christian Abessolo Mengue d’évoquer son reboisement.

 

Le  deuxième jour 2ème assemblée générale de l’association des villes et des collectivités d’Afrique centrale a été l’occasion de partager des expériences différentes parties prenantes.

Ayant appris beaucoup, au cours de l’atelier 1 sur les stratégies relatives aux enjeux liés à la lutte contre l’érosion et à la préservation des mangroves en milieux urbains et péri-urbains. Les outils obtenus doivent pouvoir aider la mairie d’Oyem à faire aboutir son projet de reboisement de la ville.

Cependant, le maire compte néanmoins sur l’appui et l’accompagnement du ministre de l’Environnement pour le reboisement de la ville est de plus en plus déserte.

<< La ville est maintenant un peu vide, il n’y a plus assez d’arbres, plus de flores. Il y a une autre forme, il y a plus de palmiers dans la ville. Je crois qu’il va falloir planter d’autres palmiers, d’autres arbres appropriés >>, a expliqué Christian Abessolo Mengue.

GM/DTV2022

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
8 − 8 =