Gabon/Cinéma : un premier film pour AFJ Productions

0

Dans le cadre l’avant-première du film qui aura lieu ce 08 août 2019 à 19h00 à L’hôtel NOMAD dans la commune d’Akanda, la maison de production AFJ a présenté à la presse le film qu’il a réalisé et produit. ‘’L’Interdit’’ est intitulé de ce film qui a été également financé entièrement par  AFJ  et qui aura coûté deux années de travail de 2017 à 2019.

 

C’est avec le film « L’Interdit » que le la scène cinématographique gabonaise s’est enrichi cette semaine. C’est un long métrage de 2h tiré d’un fait réel mettant en scène certaines mœurs du Gabon et du continent africain. Il parle d’un homme, Tchibinda « qui est assoiffé de pouvoir, de réussite, assoiffé de mysticisme. Il se lance dans des actes audieux de sa famille».  Tchibinda est amoureux… Mais victime de ses pulsions, et qui fait vivre un véritable cauchemar à son entourage. Aubierge son épouse, qui ne supporte plus cette situation, ira jusqu’à poser un acte irréversible. Quand on pense que les secrets de famille sont enfouis, la trahison, le crime, le mysticisme et les abominations. Une démarche qui vise à une ascension sociale.

La particularité de ce film c’est qu’il est marqué par le chiffre (un). En effet, qu’il s’agisse du réalisateur et producteur, Frédéric Gassita, du scénariste, Paggy Guy de Serge Pambo et des acteurs principaux du film, Patrick Boueme, Jeannice Candice Omva ; ce film a été une première, ils ont tous eu leur première expérience à travers ce film.

 « C’est une grande, grande première pour moi c’est ce que je peux dire. A chaque fois qu’’on tourne un film quand il y a l’avant c’est toujours une grande première. Et aujourd’hui c’est  10 fois plus (…) je suis d’abord un acteur avant d’être réalisateur et producteur. Donc c’est aussi bon de passer devant  la caméra et voir l’autre aussi dire moteur, silence cela fait plaisir» a soutenu Patrick Boueme l’un des héros principales du film.

Un sentiment apparemment partagé par une des héroïnes  du film, Jeannice  Candice Omva, qui vit sa première aventure cinématographique, qui n’a été que le fruit d’un heureux hasard. « Cela se très passe bien. Le cinéma, c’est déjà un sentiment de joie, de satisfaction parce que le cinéma c’est ma passion. J’ai apprécié et je suis satisfait du résultat, cela c’est très bien passé jusqu’à maintenant »

Le réalisateur de ce film Frédéric Gassita, connu que pour son côté musicien a selon lui voulu réaliser une passion d’enfance qui date de l’âge de 13 ans née après avoir regardé le film « Les dents de la mer » ; « Cela peut paraître étonnant, mais toujours été passionné de cinéma depuis mon jeune âge. Il se trouve que c’est la musique que j’ai étudié, j’aurais pu aller le cinéma. Le problème est que la passion de la musique m’a pris avant, j’étais obligé de me concentrer là-dessus », a fait savoir Frédéric Gassita.

Comme toutes les autres productions, AFJ Production entend faire une tournée à l’intérieur du pays après la promotion du film à l’Estuaire. Et plus tard s’attaqué à l’international.

GM/DTV 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
24 × 8 =