Journée mondiale du vélo : circulez il y’a le monde à voir

0

Il y a tant de journées mondiales contre quelque chose que nous sommes très heureux de relayer la création en 2018 de la journée mondiale pour le vélo. Ce n’est pas une blague, cette journée a été décrétée par l’ONU le 23 avril 2018. C’est la date du 3 juin qui a été retenue pour fêter dignement cet événement.

 

Par cet acte, l’organisation reconnaît la contribution du vélo aux 17 objectifs fixés par l’ONU en matière de développement durable, “un développement apte à promouvoir la prospérité et les opportunités économiques, un plus grand bien-être social et la protection de l’environnement”.

“un moyen de transport simple, accessible, fiable, propre, durable et respectueux de l’environnement qui favorise la bonne gestion de l’environnement et entretient la santé”. L’organisation salue également dans le vélo un mode de transport qui “encourage la créativité et la participation sociale et donne à l’utilisateur une conscience immédiate de son environnement“, ainsi qu’un “moyen d’accès à l’éducation, à la médecine et au sport” la déclaration de l’ONU constitue en quelques mots un excellent plaidoyer pour l’utilisation du vélo.

Nous sommes le 3 Juin 2021 et c’est la Journée Mondiale du Vélo. Fidèle à son rôle d’acculturateur, Weelz! vous dévoile ici-même quatre faits que vous ne connaissiez probablement pas sur cette Journée internationale dédiée au vélo.

Vous auriez parié sur un ingénieux coup marketing post crise sanitaire (et boom du vélo) ? Et non ! C’est dès 2015 que la World Cycling Alliance fait campagne auprès des Nations Unies pour la création d’une Journée Mondiale du Vélo. La WCA, avec l’aide de l’ECF (la European Cyclists Federation), remet un rapport à l’ONU au moment de la COP21, pour leur faire comprendre le rôle majeur que peut jouer la bicyclette dans la baisse des émissions de gaz à effet de serre. C’est en avril 2018 que l’Assemblée générale des Nations unies a déclaré le 3 juin de chaque année Journée mondiale du vélo.

Leszek Jan Sibilski est un sociologue polono-américain. Il fut également athlète en cyclisme sur piste (champion junior national dans les années 70). Il est à l’origine de l’idée d’une Journée Mondiale du Vélo. Après une longue carrière consacré au vélo (en 1976, l’homme est même titré Cycliste de l’année par le comité olympique polonais), c’est en 2015 qu’il publie une tribune : “Cycling is Everyone’s Business” (“Le vélo est l’affaire de tous”), dans lequel il évoque pour la première fois le concept d’une journée internationale dédiée à la bicyclette sous toutes ses formes.

Gurbanguly Berdimuhamedow aime le vélo. Dès 2015, Berdimuhamedow a soutenu Leszek Sibilski dans sa demande de création d’une Journée mondiale du vélo auprès de l’ONU. Le 3 juin 2020, c’est lors d’une gigantesque parade vélo regroupant plusieurs milliers de cyclistes faisant de belles files indiennes, que le président Turkmène a inauguré un tout aussi gigantesque monument à la gloire de la petite reine. Il est situé au sud de la capitale Ashgabat, au pied de la chaine de montagnes Kopetdag.

Rappelons que le président Turkmène est à son poste depuis 2006, d’abord par intérim. Mais il en a profité pour modifier la constitution. Elu à 89% des voix (et réélu en 2012 à 97%), il fait ériger des statues à son effigie un peu partout dans le pays et se fait surnommer “Arkadag” (le protecteur). On n’est pas politologue, mais ça sent le culte de la personnalité à plein nez… La dictature, vous avez dit ? (tout de suite, les grands mots…)

La Journée mondiale du vélo a été créée pour rendre hommage à tous les cyclistes à travers le monde. La bicyclette commémorée lors de cette journée profite à l’ensemble de l’humanité. Le vélo est un objet simple, peu coûteux et fiable, un mode de transport bénéfique pour l’environnement, un moyen d’accès à l’éducation, aux soins de santé et aux sports, un outil pour faciliter l’activité physique. Ca c’est pour le discours officiel, celui de l’ONU.

En réalité, une Journée mondiale du vélo, ça ne sert pas à grand chose, même si, dans les faits, cela encourage les États membres à se concentrer sur les politiques et les programmes qui impliquent le vélo dans une optique de développement national. Les belles paroles du 3 juin sont rarement poursuivies d’actions concrètes. Consolons-nous et ayons une pensée émue pour 40 Millions d’Automobilistes¹ : il n’existe pas de Journée Mondiale de la Voiture, mais seulement une Journée Internationale SANS voitures (le 22 septembre).

 

GM/DTV2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 ⁄ 6 =