« Ma Thèse en 180 secondes » : les candidats outillés pour le Pitch

0

La finale locale du concours « Ma Thèse en 180 secondes » se tiendra ce 12 juin 2019, avant la finale internationale prévue à Dakar en septembre. C’est dans ce cadre que Junior archievement Gabon (JA Gabon) partenaire à l’événement à donner une formation sur la prise de parole en public (Pitch).

C’est le directeur des programmes à JA Gabon, Verlaine Mve Assoumou  qui a animé la formation aux 10 candidats sur la vingtaine attendue au concours « Ma Thèse en 180 secondes » a porté sur « la prise de parole en public (Pitch)», chose qui semble-t-il n’est pas aisée pour qui que ce soit au monde,  comme l’affirmé le formateur qui a déclaré que selon une étude scientifique cet exercice est la seconde la plus redoutée au monde après la mort.

Cette rencontre qui était la deuxième du genre avec les candidats avait pour but de donner à chacun des candidats des petites astuces, et autres outils utiles pour donner la possibilité à chacun des candidats de mettre la chance de son côté afin d’aller à Dakar pour représenter le Gabon à la finale internationale prévue en septembre. Une formation qui s’est fait sur 5 petits ateliers avec plusieurs exercices ; résumer sa thèse sur du papier pour pouvoir la défendre en 30 secondes a été proposé aux candidats ; trouver 5 mots clés que le public doit retenir au terme des 180s ; donner un  nom au public cible (Jury) ; écrire une phrase introductive et conclusion (5 secondes) ; travailler la posture etc.

Il importe de souligner que JA Gabon est de manière générale lié à l’Agence universitaire de la Francophonie et tout particulièrement au Campus numérique francophone de Libreville. Ce qui explique que JA Gabon soit amené à présent à tout ce qui est initié par son partenaire. « Nous souhaitions pour  pourvoir matérialiser déjà ce partenariat être impliqué dans la préparation des différents candidats à ce concours ma thèse en 180 secondes », a affirmé le directeur des programmes Verlaine Mve Assoumou.

Pour ce qui est de la formation, Verlaine Mve Assoumou a fait savoir qu’il était s’agissait de la préparation à la prise de parole en public puis que nous avons l’habitude de l’organisation de ce type d’événement ce que nous constatons c’est que la qualité des présentations dépend de la préparation des candidats. « Mais, le problème très souvent est que les candidats ne sont pas suffisamment outillés pour bien se préparer à ce type d’événement. Et donc, il est important que lorsqu’on organise ce type d’événement d’offrir tous les outils nécessaires pour bien se préparer et pour pouvoir faire une présentation de qualité devant les gens », a-t-il précisé.

Verlaine Mve Assoumou s’est dit satisfait de ce que la formation ait atteint ses objectifs qui était de donner des outils, de donner une approche, une méthodologie pour la présentation Pour ce qui est de savoir, s’ils seront au niveau d’ici le 12 juin, il assure que tout dépend de comment chacun a pu tirer profit de la formation. C’est à chacun selon déjà la complexité de leurs sujets, en fonction de leur style de communication eux de s’approprier ces outils à leur façon : « Et donc, là, moi, j’ai trouvé un public réceptif, ils étaient attentifs, ils étaient impliqués dans les différents ateliers nécessaires à la compréhension de cette méthodologie. Et je crois que s’ils prennent en compte toutes les recommandations ça pourra se faire ressentir dans leurs présentations le jour-j ».

GM/DTV2019

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 − 7 =