Manganèse : la légère hausse du milieu d’année ne freine pas la dégringolade

0

Bien que la production et les ventes aient été légèrement en hausse de 9,8% et 2,7%, au milieu de l’année courante, le secteur de l’exploitation du manganèse a enregistré une importante baisse de son chiffre d’affaires à -23,1% que la direction générale de l’Économie et de la Politique fiscale (DGEPF) justifie, entre autres, par la dépréciation du dollar par rapport à l’euro et au franc CFA.

 

Au terme des six premiers mois de l’année 2021, le chiffre d’affaires cumulé des trois sociétés d’exploitation du manganèse au Gabon, dont la Compagnie minière de l’Ogooué (Comilog) est la principale, a enregistré une importante baisse. Selon l’enquête de la DGEPF, celui-ci s’est apprécié à -23,1% (297 787 milliards de FCFA) par rapport à la même période l’année précédente (387,4 milliards).

Pourtant, durant ce premier semestre la production nationale de minerais et d’agglomérés de manganèse a progressé de 9,8% pour s’établir à 4,5 millions de tonnes, grâce aux bonnes performances réalisées par les trois opérateurs du secteur.

À fin juin 2021, les exportations (3 968 757 tonnes) et les ventes (3 984 812 tonnes) ont-elles aussi connu une hausse, soit respectivement 2% et 2,7%.

Au nombre des raisons pouvant expliquer la baisse du chiffre d’affaires du secteur, la DGEPF cite la détérioration de 8,5% du cours moyen du manganèse gabonais (de meilleure qualité), qui est passé de 4,01 USD/dmtu au premier semestre 2020 pour s’établir à 3,67 USD/dmtu sur la période en 2021. L’administration y voit également une des conséquences de la dépréciation du dollar durant cette période par rapport à l’euro et au franc CFA.

 

Avec Gabonreview

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
7 + 11 =