Panier de la ménagère : un poids de plus en plus lourd, jusqu’où allons-nous aller ?

0

Une vraie politique de l’autosuffisance alimentaire, sans son côté expectatif d’effet d’annonce, est une perspective qui aiderait véritablement à résoudre le problème du panier de la ménagère qui affecte durement le quotidien les Gabonais. La baquette de pain à 125Frs CFA n’existe plus que dans les pâtisseries, le prix du litre d’huile atteint et dépasse les 1500Frs CFA chez le revendeur du quartier le plus conciliant. Et d’ici là, les alvéoles d’œufs augmenteront aussi leurs prix. Comment en est-on arrivé à l’envolée des prix du panier de la ménagère au Gabon ?

 

Il s’avère que le Gabon de 2022 est encore un pays d’économie de rente, pas du tout industrialisé, avec un PIB (Produit Intérieur Brut) de 22,46 milliards de dollars américain, juste derrière le Zimbabwe (36,39 mllds $), le Soudan (31,46 mllds $), le Sénégal (28,44 mllds), et la Zambie (26,67 mllds $). Tandis qu’il est juste devant la Guinée Conakry, le Burkina Faso et le Mali d’après le Fond Monétaire International (FMI). L’autosuffisance alimentaire sans son côté expectatif d’effet d’annonce est une réelle perspective qui aiderait à résoudre le problème du panier de la ménagère qui affecte durement les Gabonaises et les Gabonais bien avant l’affaire du Corana virus.

Aucun signe n’est visible quant’ à la résolution de cette tare qui porte sérieusement préjudice à la souveraineté du pays, tant sécuritaire qu’alimentaire. Et pourtant, avec la sonnette d’alarme que tire l’ONU, « un Ouragan de Famine » d’après le Secrétaire général Antonio Guterres, et le phénomène d’inflation généralisée qui a d’abord survenue avec la crise du Covid-19 et s’est prolongé depuis peu avec l’invasion Russe de l’Ukraine ; les autorités gabonaises et la première ministre en tête gagneraient beaucoup à mettre en place hic et nunc un vrai « projet alimentaire pragmatique » à court, à moyen, et à long termes, s’ils veulent changer cette image de femmes et d’hommes politiques incompétents et totalement indifférent à la misère des Gabonais.

Comme une comédie aux goûts hypocrites, l’Union Africaine estime pour sa part actuellement que le PIB par habitant en 2021 au Gabon était de 6.047 €, soit une modique somme de 3.960.785 frs CFA que chaque gabonais a eu à produire comme richesse. Cependant, la réalité qui parle mieux que ses chiffres fait voir plutôt la misère dans laquelle est engluée les gabonais, le chômage massif, la prostitution et l’alcoolisme qui sévissent partout où le regard se pose à Libreville, Port-Gentil, Mimongo, Lastorville, ou à Oyem. Jusqu’où allons-nous aller ?

 

YN/DTV2022

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 + 17 =