Pourquoi ne doit-on pas pêcher dans les Aires  Protégées Aquatiques?

0

Le réseau des Aires Protégées Aquatiques « 9 parcs marins situés aux différentes embouchures du littoral gabonais et 11 réserves aquatiques » a été mis en place en Juin 2017 aux fins justement de protéger les écosystèmes aquatiques. La volonté ici, c’est de maintenir nos stocks de ressources halieutiques.  Il est nécessaire de veiller à la pratique d’une pêche responsable, cela passe par le respect des lois en vigueur notamment en termes de zones de pêches mais également des différentes dispositions administratives pour exercer l’activité de pêche.

 

 

Pour les autorités administratives gabonaises, il ne s’agit pas d’empêcher l’activité de pêche artisanale, bien au contraire. Simplement les personnes désirant exercer cette activité se doivent de respecter les différentes règles et dispositions administratives permettant justement de la pratiquer.

Le réseau des Aires Protégées Aquatiques « 9 parcs marins situés aux différentes embouchures du littoral gabonais et 11 réserves aquatiques » a été mis en place en Juin 2017 aux fins justement de protéger les écosystèmes aquatiques. En effet, les sites qui ont été placés sous statut de protection et gestion par le ministère en charge des Aires Protégées « ministère des Eaux et Forêts » demeurent les lieux de reproduction des différentes espèces de poissons « embouchures et mangroves ».

Il demeure donc capital que ces véritables nurseries soient surveillées afin de permettre à la ressource de pouvoir se maintenir, ce qui garantira dans le même temps la pérennité des activités de pêche. Et à la question de savoir si les pêcheurs artisanaux sont informés et sensibilisés sur la localisation des Aires Protégées Aquatiques. La réponse reste positive.

Selon le programme Gabon bleu, en plus du don de plusieurs GPS qui avait été fait en 2013 par le programme Gabon Bleu, l’ANPN, au travers de ses Conservateurs ou de son Service Géomatique, sensibilise régulièrement les pêcheurs et récemment, ceux-ci ont installé une application gratuite et libre d’accès dénommée « Locus Map Pro » dans les téléphones androïdes de la communauté des pêcheurs artisanaux des zones de Port-Gentil et Mayumba.

Le but visé par la mise en place de cette application, c’est de permettre à un des détenteurs du téléphone de connaître en temps réel sa situation géographique, et par conséquent s’il se retrouve ou non dans les limites d’une aire protégée ou d’une zone interdite la pratique de la pêche artisanale. Cette expérience sera également lancée dans quelques jours auprès de la communauté des pêcheurs artisanaux de Libreville qui demeure la communauté la plus importante en nombre de pratiquants sur le territoire national.

 

GM/DT2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 − 13 =