Quinzaine onusienne/2019 : Stephen Jackson invite les gabonais à s’approprier les ODD

0

Ce 26 novembre le système des nations unies au Gabon a cours de la conférence de presse qu’il a organisé au sein de ses locaux sise à batterie 4 annoncé l’ouverture de ses activités inscrites sous le label « Quinzaine des nations unies pour le développement durable édition 2019 ». En effet, à travers ses agences respectives, il appui les politiques nationales de développement du pays à travers des cycles de partenariats quadriennaux matérialisés par la signature, avec le gouvernement gabonais, d’un document appelé Plan cadre des nations unies pour le développement (PNUAD). 

 

 

Dans le cadre de cette quinzaine des nations unies, ce 25 novembre a eu lieu le lancement des 16 jours d’activisme pour mettre fin à la violence faite aux femmes. Il s’agit d’une campagne internationale annuelle qui a débuté ce 25 novembre 2019 avec la Journée internationale pour la lutte contre la violence à l’égard des femmes et s’achèvera la 10 décembre de l’année en cours, avec la Journée des droits de l’homme.

C’est en 1991 qu’a été lancée par des activistes au « Women’s global leadership institut cette campagne ». Et chaque année elle est organisée par le « Center women’s global leadership » ; elle fait office de stratégie d’organisation pour les particuliers et les organisations  du monde entier, en vue de la promotion, de la prévention  et de l’élimination de la violence faite aux femmes et aux filles.

La quinzaine des nations unies constitue une réponse collective des agences onusiennes aux priorités de développement du gouvernement gabonais dans le plan stratégique Gabon émergent (PSGE) et le plan de relance économique (PRE), tout en s’arrimant à l’agenda 2030 des Nations unies et à l’agenda 2063 de l’Union africaine. Le PNUAD sert donc à définir les orientations  des activités de l’équipe pays des Nations unies au Gabon.

Intégré aux objectifs de développement durable (ODD, également nommés objectifs mondiaux, c’est un appel mondial à agir pour éradiquer la pauvreté, protéger la planète et faire en sorte que tous les humains vivent dans la paix et la prospérité. D’où, le représentant résident de la coordination du système des nations unies au Gabon a invité l’ensemble des gabonais, acteurs politiques, société civile et simples citoyens à prendre part l’aboutissement des ODD.

Cela passe par des gestes simples du quotidien. « Il faut montrer à nos enfants des films amusant oui. Mais, il faut aussi leur montrer des films qui parlent de violences, notamment celles faites aux femmes comme ceux qui ont été diffusés lors de la finale du concours organisé par la fondation de la première dame. Des films courts et bien faits », a-t-il suggéré.

Plusieurs activités seront organisés telles que la célébration du 30ème anniversaire de la convention des droit de l’enfant, atelier de sensibilisation su l’intelligence artificielle, campagne de sensibilisation sur l’alimentation maternel exclusif, célébration de la Journée mondiale du SIDA. Il est question ici de promouvoir et permettre que les activités onusiennes soient mieux connues des populations.

GM/DTV2019

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
8 ⁄ 2 =