Rentrée scolaire : les chefs d’établissements menacés de sanctions en cas de non respect des instructions données

0

Compte tenu des nombreuses plaintes émises par les parents d’élèves suite aux frais surélevés d’inscription et de réinscriptions facturés par les chefs d’établissement en cette rentrée scolaire (2022-2023), le ministre de l’Education nationale, chargé de la formation civique, Carmelia Ntoutoume Leclerq a tenu à rappeler l’ordre les responsables d’établissements qui ne respectent pas les dispositions prises par la tutelle.

 

C’est au cours de son passage à l’émission plateau spécial de Gabon 1ère que le ministre Gabonais de l’Education nationale, chargé de la formation civique, Camelia Ntoutoume Leclercq a annoncé aux chefs d’établissements scolaires que des sanctions administratives sont prévues pour ceux-là qui ne respectent pas les dispositions prises par la tutelle concernant les frais d’inscription et de réinscription.

Et pour se faire, le bras séculier du ministère, c’est-à-dire l’inspection générale des services sera sur le terrain pour veiller au respect des choses. << Depuis vendredi, j’ai demandé que des enquêtes soient faites. S’il s’avère qu’il y a des chefs d’établissements qui ne respectent pas ce qui a été dit par la tutelle que j’incarne des sanctions administratives seront prises >>, a précisé le ministre, Carmelia Ntoutoume Leclerq.

Poursuivant, elle a souligné le fait qu’il n’est pas question que les choses soient tirées à chaque fois vers le bas. Toute chose qui n’est pas tolérable étant donné l’état social de nombreuses familles au Gabon qui selon le ministre << tirent le diable par la queue >>; une autre façon de dire qu’elles ont du mal à joindre les deux debouts. Et suite aux instructions du chefs de l’État aucune personne pas même investi d’un quelconque pourvoir administratif n’a le droit de les fouler aux pieds. Il faut que les instructions qui ont été données soient respectées. Et une fois le rapport de l’enquête diligenté en main le ministre promet que des sanctions administratives seront prises.

<< Le fait de demander, les papiers toilette, rames de papier est strictement interdit. Nous allons pouvoir recommencer à sensibiliser les chefs d’établissements. Vous avez pu lors du conseil des ministres, il y a eu des nominations qui ont été faites. Ceux seront confirmés à leur poste ou qui seront promus seront sensibilisés très rapidement >>, a expliqué le ministre de l’Education nationale, en charge de la formation civique.

GM/DTV2022 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
17 − 15 =