RSE : les OSC lancent une coalition pour le respect des engagements des entreprises au Gabon avec l’appui de l’AFD et WWF

0
Photo de famille à l'issue de la signature de la charte des OSC membres.@Durabletv

C’est désormais officiel,  la « Coalition des OSC nationales pour la mise en œuvre des engagements environnementaux et sociaux des entreprises au Gabon » est effective depuis le 20 décembre dernier. Composée d’un collège thématique  de huit (8) organisations, cette plateforme soutenant la Responsabilité sociale des entreprises (RSE) va être une force de plaidoyer, et surtout un outil de renforcement des capacités des villageois pour le suivi des engagements des entreprises implantées dans leurs contrées.

 

« Ce collège thématique a pour objectif principal de suivre la mise en œuvre effective des engagements socio-environnementaux des entreprises. […] Ce collège est transversal à toutes les plateformes (les organisations membres viennent d’autres plateformes existantes déjà). Le WWF viendra en appui dans le renforcement des capacités de la société civile gabonaise. C’est un collège thématique de huit (8) Organisation de la Société Civile. Nous avons voulu une plateforme resserrée, d’ONG capables de contribuer  à la fois techniquement et financièrement au suivi de la mise en œuvre des engagements des entreprises », a expliqué Eugène Ndong Ndoutoume, Responsable Business et Biodiversité WWF-Gabon.

Eugène Ndong Ndoutoume, Responsable Business et Biodiversité WWF-Gabon présentant le contenu de la Charte avant la signature.@Durabletv

Cette cérémonie de lancement qui s’est déroulé au siège national de WWF a vu la présence d’un représentant de l’Agence Française de Développement et de la Directrice nationale de WWF Gabon, Marthe Mapangou. Lors de son propos circonstanciel, elle a indiqué pour sa part que « l’idée de notre démarche c’est que, une fois outillée, les membres de la coalition qui est mise en place ce jour, puissent fédérer et former et aider les représentants des villages et les coopératives à se structurer. A terme, le but de notre projet est de doter la société civile nationale, ainsi que les représentants de villages et des coopératives les capacités de plaidoyer permettant de porter une voix commune et influente en faveur de la mise en œuvre des meilleures pratiques issues des engagements environnementaux et sociaux pris par les entreprises d’exploitation de palmier à huile et le secteur forestier ».

Cette plateforme qui s’est concrétisée par la signature  de la charte des OSC membres s’inscrit dans le cadre du projet « Mobilisation des OSC pour la mise en œuvre des engagements socio-environnementaux des entreprises agro-industrielles dans la province de la Ngounié » cofinancé par le WWF Pays Bas et l’Agence Française de Développement(AFD).

Les OSC membres signant la Charte.@Durabletv

En octobre 2019, dans le cadre de ce projet, une étude sur la Cartographie des Organisations de la Société Civile (OSC) nationales et locales actives dans les secteurs de l’agro-industrie et la foresterie a été réalisée.  Elle  a identifié au final  huit(8) OSC susceptibles de se regrouper en coalition ou un collège national d’OSC structuré et doté de capacités de plaidoyer. L’une des recommandations forte et essentielle de l’atelier de restitution de l’étude est de mettre en place des plateformes thématique réduites à des organisations de la société civile très engagées et contributrices.

Le Gabon, pays dont le couvert forestier est plus de 85% du territoire, s’est fixé pour objectif de devenir d’ici 2025 un des premiers producteurs africains d’huile de palme, tout en mettant en œuvre les meilleures pratiques pour limiter la déforestation liée à cette activité. Le pays  affiche la volonté d’un développement de la filière conforme aux principes et critères de la Table Ronde sur l’huile de palme durable (RSPO) et vise à l’horizon 2022, la certification FSC de toutes les concessions forestière de production du bois, afin de contribuer au développement économique en luttant contre les changements climatiques et en préservant sa biodiversité.

 

DO/DTV2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
26 × 10 =