Salubrité : les actes d’incivisme coûteront 500 à 50 000 FCFA aux habitants de Libreville

0

C’est à travers l’arrêté N° 0461/PE/CL/SG/DCAJC, daté du lundi 3 octobre 2022 que le maire de Libreville, Christine Mba Ndutume a tenu à souligner les comportements inciviques de ses concitoyens qui va à l’encontre du règlement sanitaire d’hygiène et de salubrité publique dans la capitale gabonaise et les sanctions auxquelles ils s’exposent, notamment des amendes allant de 500 à 50 000 FCFA.

 

Bien que les pouvoirs publics aient une obligation de gestion efficace des ordures ménagères, cette responsabilité incombe également aux populations qui doivent garder leur environnement sain.

D’où, c’est au billet biais de l’arrêté N° 0461/PE/CL/SG/DCAJC, datant du lundi 3 octobre 2022 que le maire de Libreville Christine Mba Ndutume a rappelé à l’ordre les habitants de Libreville ou tout autre personne de passage dans la capitale gabonaise quant aux comportements inciviques participant à l’insalubrité du Grand Libreville.

Bien que le mécanisme de gestion des ordures ménagères par les mairies d’arrondissement reste une option louable, les riverains sont invités à prendre connaissance et respecter le règlement sanitaire d’hygiène et de salubrité publique sous peine d’amendes.

« Tout contrevenant aux règles de conditionnement, de conservation et de dépôt des déchets ménagers, fixées par les articles 5, 6 et 7, sera puni, soit d’une amende allant de cinq cent (500) à cinquante mille (50 000) francs CFA. Tout auteur d’une contravention relative au dépôt des déchets dans les bacs ou bennes ou Points d’Apport Volontaires, en dehors des heures réglementaires visées à l’article 8 ci-dessus, est passible d’une amende de cinq cents (500) à cinquante mille (50 000) francs CFA » peut-on lire dans l’arrêté de la mairie de Libreville.

 

GM avec GMT 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
8 + 14 =