SAMEAU édition 2: un événement participatif à l’encrage des gabonais à l’usage du numérique

0

 La 2ème édition du Salon des Métiers de l’Audiovisuel et du Numérique (SAMEAU) a comme annoncé il y a quelques jours ouvert ses portes ce jour 21 septembre 2022 au Musée national des arts, des rites et des traditions du Gabon à Libreville.

Cette seconde édition du salon se tient sous le thème : « Transformation de l’Audiovisuel par le Numérique », et sont le fruit des encouragements reçus et les retours positifs enregistrés à l’issue de la première édition par le Comité d’organisation. Toute chose qui a motivé la tenue du nouveau rendez-vous de cette année.

Une vue des participants de l’atelier réalisation, montage vidéo animé par le réalisateur Melchy Obiang.

La (Transformation de l’Audiovisuel par le Numérique) , le thème de la présente édition, devrait nous permettre de comprendre et de réaliser que la combinaison des deux moyens de communication constitue à la fois un champ d’opportunités et un défi majeur. Le théoricien canadien de l’audiovisuel, Marshall Mac Luhan, avait vu juste, lorsque qu’il avait pensé, à l’orée du 21ème siècle, que le monde deviendrait ( un village planétaire.)”, assuré la présidente du Comité d’organisation, et de Gab’Kulture Even Jennifer de Mayombo.

C’est parce que l’audiovisuel et le numérique ont besoin du génie, que de tels événements sont organisés. Et pour ce qui du génie les Gabonais l’ont tel que cela l’a été reconnu par la présidente du SAMEAU. Cependant, la question est comment pouvoir les accompagner ce génie, “ Nous saluons les efforts entrepris par le Ministère de l’Economie Numérique, à travers ses incubateurs, pour encadrer quelques jeunes porteurs de projets dans le Numérique“, a reconnu la présidente.

Néanmoins, elle cette dernière fait remarquer que c’est encore suffisant. Et que des efforts supplémentaires doivent être fait en créant un fonds destiné à financer plus de projets innovants de la Culture, de la Communication et du Numérique.

Comme une réponse cette préoccupations, le ministre de l’Ecomomie numérique a précisé que: ” En effet, le modèle des plateformes, dont certaines sont développées par des start-up incubées au sein de la Société d’Incubation Numérique du Gabon (SING), rencontre un franc succès du fait d’un écosystème dynamique”, a assuré Jean-Pierre Doukaga Kassa.

Outre cela, il a reconnu pour ce qui concerne l’avenir de l’audiovisuel quant à lui est de plus en plus lié à la personnalisation des contenus et des modes de consommation et de istribution, avec une attention particulière apportée à la qualité en termes de latence et de résolution. Cette dernière est, d’ailleurs, en constante évolution :

C’est pour cette raison que le Ministère de l’Économie Numérique met un effort particulier pour le Développement d’un Écosystème d’Innovation, à travers la Société d’Incubation Numérique du Gabon (SING) et d’autres partenaires privés, par la mise en œuvre et le soutien d’une politique de formation et d’entrepreneuriat ” a assuré le ministre.

GM/DTV2022 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
54 ⁄ 27 =