Technologies émergentes : des acteurs du numérique satisfaits

0

Récemment durant quatre jours, les acteurs gabonais du numériques ont été sensibilisés et formés sur les enjeux et l’appropriation des technologies au cours d’un atelier de sensibilisation organisé par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

 Ces quatre jours d’atelier qui formaient sur la sensibilisation des acteurs du numérique aux technologies émergentes ont permis à l’ensemble d’acquérir de nouvelles compétences et connaissances dans leurs différents domaines d’activité. Car il s’agissait d’enseignements sur la connaissance, les usages et les opportunités économiques offertes par l’essor du marché des données massives à celui de l’intelligence artificielle.

L’ensemble des participants se sont dits satisfaits de ce qu’ils ont reçu durant les quatre jours d’atelier auquel ils ont pris part.  Deux participantes n’ont pas manqué de donner leur sentiment au sortir de la formation.

Un des participants recevant son attention des mains d’un formateur.

« J’ai participé à ces quatre jours d’atelier qui portaient sur la sensibilisation des acteurs du numérique aux technologies émergentes. Et je sors de cet atelier totalement transformer, sinon animé d’un sentiment de pivot. Mais, je vais dire plutôt requinquer sinon je puis m’exprimer ainsi avec toutes possibilités que nous offre le numérique » s’est exprimée Sylvie Toure qui a ajouté qu’en tant actrice dans le milieu du numérique au Gabon, elle côtoie  très, très souvent le numérique. Mais là les nouvelles technologies leur ont apporté une autre analyse de toutes opportunité que leur offre le numérique.

Ariane Akeret, la cofondatrice de la startup Ca Pay et une des participantes à cet atelier sur les technologies émergentes précisait qu’elle était arrivée à ce programme sans savoir réellement de quoi il s’agissait et avait été agréablement surprise de prendre toutes ses notions telles que le Big Data, l’Intelligence artificielle, le Selfie 360°, le Clouad  et bien d’autres : « J’ai retenu que l’utilisation du Big Data est conditionnée par 3 principales caractéristiques et qui dit big data dit intelligence artificielle.  Le clouad je l’utilisais déjà, mais j’ai eu d’autres approches que je ne connaissais pas. C’était des moments riches en partage en émotion en connaissance, tout ce que j’ai appris le sera utile pour ma start-up ».

GM/DTV 2019

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 − 7 =