Transport Maritime: le Gabon veut améliorer le protocole du 11 juillet 1962

0

Libreville accueille du 08 au 12 juillet de l’année en cours les travaux relatifs à la révision du Protocole du 11 juillet 1962 sur les rapports navigation maritime et aérienne, entre la République Gabonaise et la République Fédérale d’Allemagne. Cette rencontre s’inscrit dans le cadre des relations de coopérations qui existent entre nos deux pays depuis une cinquantaine d’années.

 

La possession d’un espace maritime induit la possibilité pour un Etat de s’inscrire dans le commerce international, de s’approprier ses ressources et d’étendre son influence. Ce qui est le cas du Gabon qui possède plus de 800km de côtes et 266666 km2. Ce qui lui confère un important domaine maritime en Afrique Ouest atlantique. Ce qui lui permet de jouer un rôle prépondérant grâce à sa situation géographique, pour ses relations économiques aussi bien sur la scène africaine que dans le monde.

Les travaux de Libreville sont très importants pour le développement de la coopération entre les Etats étant donné que ceux-ci ont un double objectif. Le premier est d’aboutir à la révision du protocole sur les rapports de navigation maritime entre la République Gabonaise et la République Fédérale d’Allemagne signé le 11  juillet 1962, et qui nécessite une adaptation au nouveau contexte des relations maritimes entre les Etats. Le second objectif c’est de poser les jalons d’une coopération en matière de formation dans divers secteurs du domaine maritime.

Le ministre délégué des Affaires Etrangères Nanette Longa et celui de l’Agriculture en charge de laquaculture Biendi Maganga Moussavou pendant la cérémonie d’ouverture des travaux.

Pour Aminatou Ndong Nze, la directrice  générale du Droit de la mer (DGDM), c’est un honneur pour elle de diriger ses missions régaliennes et le suivi de ces questions en rapport avec le secteur maritime. Elle a rappelé que c’est en 2017 que la démarche auprès de la République Fédérale d’Allemagne compte tenu de son expérience avérée dans  domaine maritime : « La révision de cet accord mettrait en exergue les relations maritimes dans la perspective de la modernité incluant notamment les centres de logistiques et les installations portuaires » a assuré la directrice générale, Aminatou Ndong Nze.

Reinhard Klinge, directeur général, et chef de la délégation Allemande, a rendu hommage  aux autorités gabonaises pour l’invitation. Une invitation consiste pour la délégation allemande d’apporter son assistance sur les questions maritimes d’un point de vue la navigation maritime et administratif.

« Dans un premier temps, il y aura une assistance technique. Mais nous allons commencer par les formations du personnel. Parce qu’il est important de comprendre l’ensemble des lois qui régissent le secteur du point vue industriel, du point de vue administratif. Ensuite nous avons une délégation avec nous qui sont des  experts dans  les domaines techniques. Par exemple dans le secteur du secourisme, les incendies en milieu maritime, dans les bateaux et dans la loi relative au secteur maritime» a expliqué Reinhard Klingen.

GM/DTV 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
13 + 8 =