Urbanisation des grandes villes: Libreville au centre des conférences-débats scientifiques à l’IFG

0

Perte de la biodiversité, urbanisation galopante, gestion des risques… la capitale gabonaise fait face à d’importants enjeux et menaces qui pèsent sur ses populations et ses écosystèmes emblématiques et exceptionnels. Un groupement de scientifiques (CENAREST, USTM, IRD, UOB, WCS, ANPN) proposent des conférences-débats scientifiques pour mieux comprendre le phénomène d’urbanisation de Libreville, la préservation et le maintien des écosystèmes littoraux propres aux estuaires. Retour sur la première journée.

 

La session d’échanges était dédiée à la compréhension et à la dynamique de la croissance urbaine, des risques de pollutions et d’érosion côtière afin d’informer, sensibiliser et communiquer au grand public les enjeux, risques, menaces et impacts liés à l’urbanisation et aux dégradations sur l’environnement. Des activités de recherche scientifique et études techniques qui sont menées dans la ceinture verte qui constitue un Arc d’Emeraude autour de Libreville ont pu être présenté au public.

Pour la première journée les conférences-débats a permis d’avoir trois sessions d’interventions. Sessions au cours desquelles la parole a été donnée aux experts scientifiques et techniques (IRD, CENAREST, ANPN) de manière à ce qu’ils puissent édifier le public sur tous les enjeux relatifs à l’urbanisation autour des environnements sensibles. Les nombreux échanges entre les panelistes et le public ont permis de faire ressortir les nécessaires complémentarités entre le développement urbain, les enjeux économiques et les enjeux de préservation des environnements naturels. La conférence s’est clôturée sur les priorités en termes d’actions et les alternatives de développement.

Les  experts ont discuté sur des questions liées à cette thématique. Aménagement du territoire, par le docteur, Magloir-Désiré Mounganga, ANPN, Libreville, Gabon. Etat des lieux reposant sur une approche à différentes échelles des principaux aspects qui compose le territoire des estuaires (Komo et Mondah). Risques et impacts de l’érosion côtière par le docteur, Brice Koumba Mabert, CNDIO, IRSH – CENAREST, Libreville, Gabon. Et Risques et impacts pollution par le docteur Christophe LEBOULANGER, Unité Mixte de Recherche MARBEC, IRD, Sète, France. « La proximité de la zone urbaine de Libreville avec le littoral et ses aires protégées génère un flux de polluants et de contaminants qui atteint rapidement le milieu marin, source de risques pour les écosystèmes et les populations ».

Les travaux reprendront ce jeudi 22 novembre à l’IFG avec  la seconde conférence-débat. Et un focus sera fait sur le rôle de la nature, de ses services socio-économiques, du capital et du patrimoine naturel et  l’accent sera mis sur la mangrove, son importance pour la pêche artisanale autour de Libreville.

 

DTV2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 − 1 =