Utilisation de la 3D : une trentaine de personnes formées par le Centre d’Employabilité francophone de Libreville

0

Ce vendredi 4 novembre 2022 que s’est achevée les deux semaines de formation au public étudiant de ses établissements membres à, << la numérisation, la modélisation et impression 3D >> offert par Centre d’Employabilité Francophone de Libreville. 

 

Il était question d’acquérir des techniques d’acquisition d’images et des objets au cours de cette session, notamment la modélisation, à l’aide des modeleurs 3D et les techniques d’impressions 3D. Il s’agissait lors de de cette formation, de découvrir les principes de modélisation d’un objet 3D et à utiliser le modeleur 3D (SolidWorks) et les logiciels de tranchage (Repetier-Host, Cura, Simplify3D, Slic3r).

Venue du tertiaire notamment du secteur des assurances, Joselyne Dohighe a été réticente au départ en pensant que la formation ne lui sera pas utile surtout que c’était la seule ayant pris part à la formation. << J’ai bien apprécié dans l’ensemble. D’abord, j’étais la seule fille et lorsque je suis arrivée dans la salle, j’ai constaté qu’il n’y avait que les enseignants et les professionnels de la technique également. Nous étions qu’à deux du tertiaire, l’autre du marketing et qui a fait banque assurance >> a-t-elle expliqué.

Pendant cette formation les participants ont eu droit à tout ce qui est théorique en matière d’impression 3D, la connaissance théorique, l’historique les définitions. << Cette technologie est purement pratique. Une séance pratique a permis à ce que les apprenants soient capables de fabriquer les pièces et même de modéliser avec des logiciels adéquats, ce qui fait que si un besoin se fait ressentir il sont capables de répondre >>, a précisé un des formateurs, Auclaire Letamba .

À la question de savoir si les objectifs ont été atteints, le responsable du Campus numérique francophone de Libreville, Brice Ondjingou répond par l’affirmative. << Quand vous regardez les prototypes qui ont été produits par les étudiants, oui on peut dire sans modestie que les objectifs ont été atteints >>, soutient-il.

A termes, les participants ont modélisé, simulé, utilisé une imprimante 3D afin d’imprimer un objet en 3D. Retenons également que le Centre d’employabilité est dédié aux étudiants, ce qui ont pris part peuvent revenir. Il faut souligner le fait que les formations du centre sont gratuites parce qu’elles sont à 100% financées par l’Agence universitaire de la francophonie (AUF).

KED/DTV2022 

 

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
3 + 28 =